Mémento anti-arnaques moded’emploi

Quand je reçois ce genre de proposition j’utilise une check-list :

  • je cherche le * Whois (directory service utility on the Internet) ce qui donne la date de création du nom de domaine et diverses informations utiles.
  • Dans un moteur de recherche google par exemple, j’utilise les commandes * link: et * site: pour voir comment est référencé le site.
  • Je cherche les informations légales, (généralement au pied de la page d’accueil). C’est quoi, une société, un particulier, une entreprise de courtage ayant pignon sur rue?
  • J’analyse le langage employé, si les termes sont racoleurs, flatteurs, condescendants, attention de ne pas vous laissez bercer par les sirènes de la flatterie, ne doutez pas un seul instant que leurs intérêts c’est votre argent, pas votre art.
  • Je me renseigne auprès de collègues artistes pour avoir un avis extérieur, ont ils reçu le même courriel? Généralement ce sont des courriels envoyés en masse à des listes d’artistes.
  • Même recherche pour les salons et foires d’art contemporain qui ne sont pas en soit des arnaques.
  • L’ensemble de ces éléments vous donnent une ambiance générale positive ou négative à vous de prendre votre décision.
  • Informations sur les arnaques sur le site de La Maison des Artistes

La tendance pour les artistes est d’être représentés sur la toile, intention louable en soit, mais attention pas n’importe comment, le revers de la médaille, la toile est submergée de sites plus nuls les uns que les autres, certains par le contenu, d’autres par la présentation, il est vrai que sur ce sujet nous sommes en pleine subjectivité.

Pour certains, ils sont amusants, d’autres utiles dans une moindre mesure, mais aucun d’entre eux n’est indispensable aux internautes. La question que vous allez probablement vous poser c’est : « Mais bon sang, ils n’ont que ça à faire ces codeurs ? » La réponse est … Heu … Ben en fait il faut faire le tri, si pour la plupart ils n’apportent rien, ils démontrent cependant l’habilité de certains codages qui ne sont en ligne que pour vous permettre une certaine interaction, parfois c’est réussi, parfois, pas du tout…
  source : Couloirs du net